playa portillo samana
Carnets de voyages

Samana, le coeur sauvage de la République Dominicaine

Quand on parle de République Dominicaine, le premier nom que l’on y associe et dont parlent la plupart des voyagistes et des voyageurs est Punta Cana, ses resorts, ses plages et ses boites de nuits. On imagine alors des plages de rêves, des cocotiers et une ambiance de fête. Mais moi j’ai envie de vous parler d’un autre visage de la République Dominicaine, moins connu.

Je voudrais vous parler de son cœur sauvage, d’une région plus authentique, plus préservée, la Péninsule de Samana. Si comme moi, vous cherchez plutôt le charme tranquille, la beauté sauvage de la nature et un peu d’authenticité, suivez-moi je vous y emmène.

La Péninsule de Samana

Samana se trouve au Nord Est de la République Dominicaine, elle est bordée par l’océan atlantique au nord et la baie de Samana au sud. Cette région est toujours à l’abri du tourisme de masse qui touche la République Dominicaine, elle demeure toujours un peu sauvage, préservée. Ici les hôtels ne se jouxtent pas, le paysage naturel n’est pas défiguré, vous vous sentirez vraiment dans une île sauvage du bout du monde. Les plages de la région comptent parmi les plus belles de la République Dominicaine et plusieurs richesses naturelles font la fierté de Samana dont le Parc National de Los Haïtises inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Une autre expérience extraordinaire vous attend à Samana, l’observation des baleines à bosse qui viennent s’accoupler et mettre à bas dans les eaux chaudes de la région.

Baleine dans la baie de Samana
Baleine dans la baie de Samana

Et puis vous serez frappés par la végétation luxuriante et l’incroyable fertilité du sol où poussent les espèces les plus fragiles de la flore à l’état sauvage.

La Péninsule de Samaná compte nombre d’expatriés français et vous y trouverez plusieurs touristes francophones.

Une fois sur place, vous aurez le choix entre vous installer du côté de Las Terrenas ou celui de Las Galeras. Pour notre part, nous avions choisi Las Terrenas.

 

Quand Partir

À Samana, comme dans le reste de la République Dominicaine, le climat est tropical. Attendez-vous à des averses soudaines qui finissent par disparaître aussi vite qu’elles sont apparues. Mais pour éviter de passer vos vacances sous la pluie, l’idéal est de partir entre décembre et fin avril pour éviter aussi bien les saisons des pluies que les ouragans qui frappent les caraïbes de temps à autre.

Sinon, si vous voulez observer les baleines à bosses il faut venir entre janvier et fin mars. C’est pendant cette période qu’elles viennent mettre à bas leurs baleineaux avant de remonter vers les eaux froides du nord.

 

Activités à faire

Même si vous partez à Samana en mode plage et farniente (ce que nous avons fait nous-mêmes à l’époque), des excursions s’imposent pour aller découvrir les splendeurs naturelles de la région.

Parc national de Los Haitises

Cette visite est un incontournable de la région. Le parc est classé patrimoine mondial par l’Unesco, et pour cause. Il s’agit d’un parc national qui s’étend sur une superficie de 208 km2. Ladite superficie est accessible uniquement en bateau et c’est un hymne à la beauté luxuriante de dame nature.

Ici c’est un foisonnement de mangrove, de palétuviers et un enchevêtrement de lianes. On y entre à bord d’un petit bateau et parfois le silence y est digne d’un sanctuaire, il n’est entrecoupé que des clapotis de l’eau ou des sons de la faune qui peuple l’endroit.

Dessin Tainos
Dessin Tainos

Mais le parc national de los Haitises est beaucoup plus que ses splendides paysages de mangrove qui ne sont pas sans rappeler la baie d’Halong au Vietnam. C’est aussi le paradis des ornithologues avec le nombre incroyable des espèces d’oiseaux qu’il abrite. Une partie est carrément appelée l’île aux oiseaux.

En dehors de la beauté éblouissante de dame nature, vous trouverez également des grottes impressionnantes dans le parc. Certaines d’entre elles contiennent des dessins rupestres des indiens Taïnos, qui peuplaient cette partie des Caraïbes avant l’arrivée des conquistadors européens.

Vous l’avez sans doute compris, le Parc National de los Haïtises est une visite majeure à ne rater sous aucun prétexte. Vous en aurez le souffle coupé.

Observation des baleines à bosse

Cette sortie en mer est un moment magique qui vous permettra de voir de près ces magnifiques cétacés.

Tous les ans, les baleines à bosse quittent les eaux froides du nord de l’océan atlantique et migrent vers les eaux chaudes du sud pour se reproduire et mettre à bas leurs baleineaux. Dès que leurs petits se seront enveloppés de la graisse nécessaire qui les protègera du froid elles remonteront de nouveau vers le nord.

Ce rituel qui dure depuis la nuit des temps, se déroule entre janvier et mars de chaque année. Si vous souhaitez donc observer les baleines c’est pendant cette période qu’il faut se rendre dans la baie de Samana.

Vous serez le témoin du ballet des mâles séducteurs qui font des sauts impressionnants pour séduire les femelles mais aussi du spectacle touchant des « petits » baleineaux et leurs mamans.

Vous garderez à coup sûr un souvenir merveilleux de cette visite.

Cascade El Limon

En espagnol, Salto El Limon est une belle cascade de près de 50m qui se trouve non loin de Las Terrenas.

La Cascade en elle-même est très jolie mais le chemin qui y mène vaut à lui tout seul le détour.

On commence donc par une petite randonnée pédestre ou à dos de cheval. Le sol est généralement très boueux à cause de l’humidité ou des pluies fréquentes, c’est pour cela que les guides locaux vous recommanderont de ne pas faire le trajet à pieds si le sol est très humide pour éviter des chutes.

Vous traverserez une végétation impressionnante faite de plantations d’arbres en tous genres y compris des cacaotiers ou des caféiers. De quoi vraiment vous sentir complètement dépaysé au milieu d’une ambiance tropicale. Et puis au bout du chemin cahoteux, quand vous en aurez déjà pris plein les yeux, vous aurez devant vous comme le Saint Graal, la belle chute impressionnante, pour laquelle vous avez fait ce chemin.

Je vous conseille d’y piquer une tête, l’eau y est vraiment rafraîchissante même si elle est un peu froide. Je suis certaine que vous garderez, tout comme moi, un souvenir agréable de cette baignade.

 

Il y a vraiment énormément de choses à faire à Samana, de belles découvertes à faire, que ce soit par vous-même ou avec un guide. Vous pouvez emprunter les transports locaux pour vous déplacer et aller à la découverte de la péninsule. Mais faites tout de même attention à ne pas vous retrouver tout seul dans des coins isolés.

Pour notre part, nous avons pris nos excursions avec Nicolas de l’agence Flora Tours, un français expatrié dans la région, passionné de la nature.

Si lors de votre séjour, vous êtes dans un all-inclusive, votre hôtel vous proposera du matériel (gratuit ou payant) pour faire du snorkeling ou autres activités aquatiques, ce qui est sympathique à expérimenter aussi.

 

Meilleures plages

À Samana, et en République Dominicaine en général, on vient d’abord et avant tout pour les plages de rêve, les eaux translucides, le sable fin et les cocotiers, des images paradisiaques. Rassurez-vous elles sont bien au rendez-vous, d’autant plus que Samaná comprend des plages qui comptent parmi les plus belles du pays.

Notre hôtel était sur la plage de El Portillo, qui était vraiment superbe. Un dégradé de couleurs, une eau transparente, des petits poissons qui nageaient avec nous… Un pur moment de bonheur. Et cette plage bordée de cocotiers s’étend sur des kilomètres et des kilomètres, vous pouvez vous y sentir seul au monde. Il nous suffisait de nous éloigner un peu de l’hôtel pour nous retrouver vraiment tous seuls, c’était superbe.

Nous ne sommes restés à Samana qu’une semaine. Nous n’avons pas pu tester plusieurs plages, mais nous avons eu le temps d’en apercevoir quelques-unes lors de nos déplacements.

Je vous conseillerai donc d’après mon expérience et celle d’autres voyageurs les plages suivantes : Cayo levantado, Rincon, Coson, Fronton et Playa Bonita.

 

Monnaie et change

La République Dominicaine utilise comme monnaie officielle le peso dominicain.

1 euro = 58 Pesos dominicains (environ)

Sachez cependant que le dollar américain est accepté un peu partout. Je vous conseille donc d’emmener avec vous des dollars et une fois sur place vous changez un minimum pour ne pas vous retrouver avec beaucoup de pesos à la fin de votre séjour.

Vous pourrez faire le change en ville chez les banques ou chez votre hôtel.

 

Info vérité :

À Samana, si vous sortez un peu de votre hôtel, pour découvrir la région ou si vous faites un tour du côté du village, vous aurez l’occasion de vous apercevoir de l’extrême pauvreté de la population locale. Cet aspect m’a énormément frappée, les habitations précaires, les adultes qui trainent au bord de la route à ne rien faire, les banques qui ressemblent à des kiosques… J’imagine que dans la capitale Saint Domingue, les choses sont différentes et que l’on n’y dénote pas autant de pauvreté. Personnellement ce paradoxe qui touche plusieurs endroits à la beauté paradisiaque dans ce monde me déroute et m’attriste un peu à la fois. On voudrait que tout le monde ait les mêmes chances, que le peuple puisse profiter de la richesse naturelle de son pays, et que les retombées du tourisme leur soient profitables également.

Banque à Las Terrenas
Banque à Las Terrenas

 

Infos pratiques

  • Ne buvez pas l’eau du robinet mais uniquement de l’eau minérale pour éviter les risques d’infections et maladies.
  • Emmenez avec vous de quoi lutter contre les moustiques puisqu’ils sévissent à cause de la chaleur et l’humidité.
  • Attention au soleil, protégez-vous avec un chapeau et de la crème solaire.
  • Prenez avec vous un adaptateur, les prises en République Dominicaine ne sont pas comme en Europe, mais plutôt sous forme triangulaire, chaque trou étant de la forme d’un rectangle.
A la plage avec les perroquets
A la plage avec les perroquets

Notre séjour à Samana fut comme un rêve enchanté, une parenthèse dans le temps dans ce décor digne des plus belles cartes postales. Entre plages de cocotiers et découvertes naturelles, nous avons gardé des souvenirs impérissables de ce voyage qui fut comme un second voyage de noces pour nous, d’un dépaysement total et absolu. Alors, si vous êtes convaincu n’hésitez surtout pas à mettre cette très belle région des caraïbes dans votre wish list pour un très prochain voyage plein de belles promesses.

 

Si vous aimez les plages de rêve, et que vous ne voulez pas faire 10 heures de vol, je vous conseille vivement la Sardaigne, n’hésitez pas à consulter mon carnet de voyage détaillé de cette très belle île italienne.

L'auteur: Lamiae

Je suis une passionnée de mots, de voyages et de photographie. Ce mélange a donné naissance à ce blog. Je vous invite à partager avec moi mes passions et d'aller ensemble à la découverte de ce beau et vaste monde pour une petite dose d'émerveillement.

2 Commentaires

  • J’en ai jamais entendu parler . Mais je compte bien faire un tour sinl’occasion se présente . Merci pour l’article. Et puis pour rebondir sur ce que tu as dit. Je suis aussi pour les endroits sauvages et préservés, j’ai peur de ses paysages figés de carte postale qui peuvent ennuyer au bout s’un moment.

    • Merci pour ton commentaire Boutaina. L’endroit vaut vraiment le détour. En général, je suis toujours à la recherche d’authenticité dans mes voyages, et encore plus quand il s’agit d’endroits où on va pour leur nature. Ça ne rime pas trop nature et tourisme de masse pour moi, mais c’est un avis personnel bien entendu. Quand nous étions à Samana, nous avons rencontré d’autres personnes lors de nos excursions de groupe qui se plaignaient justement des hôtels bondés qui se trouvaient côte à côte sur les plages. Alors que nous, nous étions seuls pratiquement, il y avait uniquement notre hôtel dans le coin et à côté des kilomètres de plage.

Laisser un Commentaire