Valentia Island
Carnets de voyages

Mon road trip en Irlande à travers la Wild Atlantic Way

Érin, ma verte Érin, je t’ai tellement rêvée ! À travers les pages de mes livres, à travers des personnages irlandais qui ont peuplé mon adolescence, le 7ème art n’a fait qu’exacerber cette envie et à enflammer mon imagination pour tes terres si belles et mystérieuses. Et voilà que le rêve s’est enfin réalisé et que j’ai pu fouler le sol de tes plaines verdoyantes. Je te savais belle mais jamais je n’ai cru que tu serais si attachante, si émouvante.

J’ai eu la chance de te découvrir de la plus belle des manières qui soient, en longeant ta splendide Wild Atlantic Way. À travers falaises, châteaux et villages, de Dublin à Cork et du Kerry au mythique Connemara, mon road trip en Irlande fût un éternel enchantement. D’habitude, on dit qui m’aime me suive, mais moi j’ai envie de vous dire: que celui ou celle qui voudrait tomber éperdument amoureux de l’Irlande suive le récit de mon périple dans les terres celtiques.

Glendalough
Glendalough

L’Irlande compte environ 5 millions d’habitants, dont 1 million dans le comté de Dublin. Le pays compte quelques « grandes villes » comme Galway, Cork et Limerick. Mais le reste des villes a plus des allures de villages, le tout à taille humaine. Dans les régions que nous avons visitées, il n’y avait pas d’immeubles, mais plus des maisons, des fermes, des cottages, de grandes propriétés ou encore des maisonnées en toit de chaume. Ce décor contribue d’une part à donner un cadre féerique à l’Irlande, et d’autre part les irlandais semblent vivre dans une autre dimension ou comme dans une belle époque révolue depuis des lustres pour le reste du monde sous les rouages de la vie citadine. Ici tout semble être plus humain, plus authentique, à l’image de la nature tantôt paisible, tantôt sauvage qui façonne le paysage du pays.

Maisonnées en toit de chaume
Maisonnées en toit de chaume
Maison en toit de chaume
Maison en toit de chaume

Pour visiter l’Irlande et en voir l’essentiel sans courir, il faudrait au moins un mois voire 2. Le pays est très riche, il renferme plusieurs splendeurs, aussi bien naturelles qu’historiques. Il fallait donc faire des choix pour déterminer quelles seraient les régions à visiter lors de notre road trip en famille, ce dernier devant durer 2 semaines. Après plusieurs heures de lecture, de guides de voyage, de blogs, de forums et plusieurs autres heures de vidéos et documentaires, j’ai arrêté mon choix sur l’itinéraire suivant :

  • 3 nuits à Dublin dont une journée à Wicklow et Glendalough.
  • 1 nuit à Cork en passant par Kilkenny et Cashel à travers les terres ancestrales.
  • 5 nuits dans le Ring du Kerry à Portmagee.
  • 1 nuit à Doolin pour découvrir les falaises du Moher et le Burren.
  • 4 nuits à Clifden à la découverte de la région du Connemara.

Suite à un problème de dernière minute, nous avons dû renoncer à la nuit à Cork et la rajouter à Dublin, ce qui ne nous a pas permis malheureusement de voir Kilkenny. Nous avons dans l’ensemble pu faire le maximum de notre programme avec quelques ajustements parce qu’il faut savoir s’adapter en voyage surtout quand on a un enfant, même s’il est aussi adorable que le mien.

Carte de notre itinéraire.

Dublin et région :

Mon road trip en Irlande a commencé à Dublin, passage obligé vu que c’est la capitale bien entendu mais aussi parce qu’elle abrite des endroits mythiques tels que Trinity College et sa bibliothèque qui est l’une des plus belles bibliothèques au monde.

Bibliothèque de Trinity College
Bibliothèque de Trinity College

Dublin est une capitale à taille humaine, c’est une ville charmante et charmeuse qui a donné naissance à de grands noms de la littérature comme James Joyce, George Bernard Shaw, William Butler Yeats, Samuel Beckett et le philosophe Oscar Wild. Mais elle est tout aussi connue pour sa Guinness Storehouse, son fameux temple Bar et ses maisons colorées. Je vous en dirais plus dans un article détaillé à propos de Dublin et ses incontournables mais pour faire court, je dirais que 2 ou 3 jours sont suffisants pour voir l’essentiel de la ville.

Dublin est une jolie ville haute en couleurs mais si l’on veut connaître la nature profonde de l’Irlande et tâter son pouls, il faudrait aller à la conquête de sa nature sauvage, de ses villages, de ses ruines et châteaux qui racontent son histoire, de ses contes et légendes qui font son identité, de ses plaines ondoyantes qui regorgent de moutons et de vaches qui paissent paisiblement, de ses falaises majestueuses qui se dressent face aux éléments et de son peuple qui cultive la générosité et la bonté comme nature.

De Dublin, je vous invite à faire comme moi-même et de partir à la découverte de Wicklow et Glendalough, vous y découvrirez des paysages époustouflants mais aussi des endroits où ont été tournés des films célèbres comme Braveheart de Mel Gibson ou encore le pont où se sont rencontré Holly Et Jerry du film PS I love you.

Après 4 jours passés à Dublin, nous avons récupéré notre voiture de location (qu’il a fallu conduire à gauche 😉 ) puis cap sur la Wild Atlantic Way avec comme première destination le Ring du Kerry.

La Wild Atlantic Way

La Wild Atlantic Way ou la WAW est une route qui parcoure une grande partie de l’Irlande, du Sud à Cork puis en longeant toute la côte Ouest vers le nord du pays. C’est une route légendaire qui regroupe un concentré de paysages spectaculaires qui ne manqueront pas de vous éblouir. La WAW est donc vraiment très Waouh ! J’ai construit la majeure partie de ce road trip à travers cette route pour la splendeur des paysages qu’elle contient.

Ring du Kerry
Ring du Kerry

De Dublin, nous nous sommes dirigés donc vers Cork en passant par Cashel, le temps d’une pause château médiéval.

Ensuite de la jolie ville de Cork, nous avons rejoint notre pied à terre qui se trouvait près de Portmagee dans le Skellig Ring.

Le Ring du Kerry

La petite ville de Portmagee peut paraître à priori comme non centrale pour celui qui voudrait visiter le Ring du Kerry, mais l’endroit où nous avons logé dans le Skellig Ring était en lui-même un dépaysement entier. Notre maison était sur une colline au milieu de nulle part avec une vue splendide sur des champs, des falaises et la mer. Ce fut un bonheur de se réveiller sur un aussi beau spectacle de la nature.

La région du Ring du Kerry restera mon plus grand coup de cœur en Irlande, pour cette verdure incroyable qui la recouvre comme autant de tapis couleur émeraude, pour ses paysages à couper le souffle et pour le sentiment incroyable de paix et de sérénité que l’on y éprouve.

Nous avons sillonné le Kerry de long en large sans bien sûr pouvoir tout voir mais nous avons pu visiter la péninsule de Dingle, les Blasket Islands où nous avons vu des phoques nager à peine à quelques mètres de nous, Valentia Island en prenant de la hauteur au sommet des montagnes de Geokaun, le parc national de Killarney où nous avons fait une jolie rencontre avec des biches et des cerfs, les falaises du Kerry…

Les falaises du Moher et le Burren

Après le Kerry, où nous serions volontiers restés plus longtemps, nous nous sommes dirigés vers la région du Burren non loin de Ennistymone pour admirer les célèbres falaises du Moher.

Falaises du Moher
Falaises du Moher

Ces falaises sont majestueuses, elles constituent le site naturel le plus visité d’Irlande. Elles ont même été le lieu de tournage de plusieurs films dont mon très cher Harry Potter. Par contre, cela n’engage que moi, mais j’ai préféré les falaises du Ring du Kerry, elles sont moins touristiques et plus verdoyantes. Il paraît également que les falaises de Slieve League dans le Donegal (au nord du pays) sont beaucoup plus impressionnantes.

Sur notre route vers le Connemara, nous avons traversé la région du Burren qui présente un autre visage de la nature irlandaise, un aspect presque lunaire par endroits avec cette juxtaposition calcaire qui constitue ce qu’on appelle un plateau karstique désertique.

Burren
Burren

Cette nature très particulière est aussi très impressionnante.

Le Connemara

Vers le mythique Connemara que Sardou a rendu célèbre par l’une de ses chansons, nous avons croisé sur notre chemin la très jolie ville de Galway. Colorée et joyeuse, historique et authentique, elle fait partie des villes attachantes qui ont une belle aura qui déteint sur le visiteur.

Galway
Galway

Nous avons séjourné non loin de Clifden pour découvrir le Connemara. Cette région de l’Irlande est très célèbre et donc très visitée. Elle est connue pour ses lacs, pour ses paysages de tourbe, pour la bruyère qui la recouvre, pour ses moutons, pour ses plages de sable blanc… Là, nous avons pu faire une très belle randonnée dans le Parc National du Connemara, visiter la Kylemore Abbaye et ses jardins, écouter des ballades irlandaises dans un authentique pub irlandais, traverser le Killary Harbour (unique fjord d’Irlande), bronzer sur la très jolie plage de Gurteen Bay et en prendre encore une fois plein les yeux par la splendeur des paysages irlandais.

 

De ce voyage en Irlande, je retiens la magnificence des paysages qui nous remuent les entrailles, la sérénité et la paix intérieure que l’on ressent dans ce pays et puis les irlandais. Ce n’est pas un mythe, les irlandais sont vraiment très accueillants, chaleureux, amicaux, spontanés et attachants. Nous avons fait de belles rencontres qui m’ont beaucoup marquée. Quitter l’Irlande a été un véritable déchirement, de toutes les destinations que j’ai visitées, c’est celle-ci que j’ai eu le plus du mal à quitter, c’est aussi celle où j’aurais voulu vivre.

Cet article vous donne un peu une idée générale d’itinéraire à suivre si vous êtes intéressé par un road trip en Irlande. Je reviendrais plus en détails sur ce qu’il faut savoir et les incontournables de chaque région dans de prochains articles.

L'auteur: Lamiae

Je suis une passionnée de mots, de voyages et de photographie. Ce mélange a donné naissance à ce blog. Je vous invite à partager avec moi mes passions et d'aller ensemble à la découverte de ce beau et vaste monde pour une petite dose d'émerveillement.

2 Commentaires

  • Je te rejoins dans ton ressenti. Ce pays est une merveille, ses paysages, son histoire (malheureusement souvent douloureuse), ses coutumes et traditions…Nous y avons passé trois semaines et c’était bien trop peu.

    • C’est fou ce qu’on s’y attache et ce qu’on a du mal à la quitter cette Irlande 🙂 Vous avez fait quelles régions?

Laisser un Commentaire